– Passe-temps équestres – Baucher

Extrait du dernier ouvrage reçu il y a quelques jours… 🙂

Travail des chevaux en liberté

  « Les petites choses bien faites peuvent avoir de l’importance. »


« On regarde le travail des chevaux en liberté comme une chose insignifiante.
Pour le commun des cavaliers, cette supposition est possible ; mais, pour l’écuyer instruit et observateur, il en est tout autrement.

Celui-ci doit connaître le degré d’intelligence du cheval, savoir s’en faire craindre et s’en faire aimer, distinguer si ces désobéissances sont dues à l’ignorance ou à la mauvaise volonté, quand et comment le cheval comprend ses gestes ou les diverses intonations de sa voix, et appliquer à temps la récompense ou le châtiment.

L’écuyer doit en outre suivre la série des phénomènes qui lui font captiver toute l’attention du cheval.
C’est ce genre d’exercice dirigé avec discernement qui fait d’un écuyer habile un philosophe, car le cheval lui suggère maintes réflexions qui le conduisent à mieux connaître l’esprit humain. »

(Notes de « Passe temps équestres » sur le travail des chevaux en liberté)

Dictionnaire raisonné d'équitation