Apprendre à son cheval ce qu’on attend de lui !!

Très souvent les cavaliers s’habituent à des comportements « non souhaités » du cheval et s’y adaptent parce que : « ça va, j’y arrive quand même »…

Un exemple assez fréquent ?   Le montoir.
Quand on demande au cavalier si son cheval bouge au montoir, la réponse est très souvent « non, pas du tout! ».
Par contre, si on pousse un peu le questionnaire, on découvre que le cheval se met à marcher avant même que le cavalier n’ait chaussé ses 2 étriers et que, en réalité, le cheval accepte difficilement l’immobilité.

Ce sont des êtres vivants et il est normal qu’ils aient des choses à exprimer.
Dans le cas du montoir, le déplacement du cheval est à l’origine probablement un signe d’inconfort survenu à un moment précis, puis c’est devenu un comportement appris par le cheval, car autorisé (involontairement) par le cavalier.
Le cavalier se dit qu’il n’y a rien de grave car le cheval part seulement au pas.
Cela ne mérite pas de retenir ce détail.
Jusqu’au jour où.

Imaginons que les pneus de votre voiture sont très usés… la tenue de route (en particulier sur chaussée humide) devient plus risquée.
Vous pouvez parfaitement vous dire « on verra quand j’aurais le temps. Ce n’est pas grave, je maîtrise mon véhicule. La preuve, il ne m’est rien arrivé encore! »
Mais le jour où vous faites une sortie de route, vous vous direz peut-être que faire le nécessaire au bon moment vous aurait évité bien des tracas.

C’est la même approche que vous devez avoir avec votre cheval. Car lui peut prendre des initiatives (en fonction des ses propres envies!), contrairement à votre voiture.

Apprenez à observer votre cheval et ses comportements dans diverses situations.

Ne partez pas du principe que le cheval fait les choses exprès (sous entendu pour vous embêter) : les couches de cellules associatives son néo-cortex supérieur ne sont pas suffisamment « développées » pour raisonner et « planifier » des choses, tel qu’un humain.

Il fait les choses que son cavalier lui a laissé l’opportunité de faire, probablement malgré lui.
Sans le vouloir, le cavalier a laissé son cheval apprendre la « mauvaise réponse«  à donner à une situation précise.

Je n’ai pris que l’exemple de l’immobilité au montoir, mais cela concerne tous les comportements non souhaités du cheval :

  • il arrache son pied quand on lui cure ;
  • il « chipe » les manches du blouson ;
  • il tire sur la longe (ou l’arrache) pour aller manger de l’herbe ou rejoindre des copains ;
  • monté il ne s’arrête pas et s’appuie sur son mors ;
  • il « charge » les obstacles, etc, etc…

 

Face à tout cela, le cheval est tout à fait capable de trouver la « bonne réponse« ! (sécuritaire, attendue par son cavalier)

Pour votre sécurité et le confort de votre cheval, apprenez lui ce que vous attendez en fonction de ses propres modes d’apprentissage !!

 

Aussi, chaque changement soudain de comportement du cheval face à une situation connue doit vous alerter… et vous interroger sur l’expression d’un inconfort (voire une douleur).

Après vérification avec un professionnel de soins du cheval (veto, osteo, dentiste, saddlefitter, bitfitter…), s’il s’avère que ce n’est pas une gêne physique, alors c’est que le cheval aura appris comment accéder à ce qu’il a envie de faire ou ne pas faire.
Il y avait une faille entre l’envie et la demande du cavalier et l’envie du cheval : il a trouvé la faille et si SA réponse « fonctionne » de façon répétée, alors vous aurez toujours cette « mauvaise réponse » de sa part…

A vous de jouer… 😉
Et n’hésitez pas si vous avez besoin de vous faire aider !

Nathalie

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s